Ce qu’est une entreprise (3/3)

Ce qu’est une entreprise (3/3)



Troisième et dernière partie de notre mini-série, cet article a l’ambition de compléter votre formation de base sur ce qui vous attend dans les années qui vont suivre. Pour rappel, la partie 1/3 traite de la différence entre le capital et le management, et la partie 2/3 traite du bilan et du compte de résultat d’une entreprise. Celui-ci s’attache à décrire brièvement les différentes fonctions existant parmi les cadres d’une entreprise. Nous traitons ici exclusivement du management. Allons-y.

Une entreprise est divisée en fonctions, pour autant de responsabilités qui rayonnent autour du Directeur Général. Celui-ci est en charge de la bonne marche de l’entreprise, sous le contrôle du conseil d’administration, qui représente le capital (ie: les actionnaires) de l’entreprise. Lorsqu’il est Président Directeur Général (PDG), cela signifie qu’il est aussi Président du conseil d’administration. Sous sa responsabilité se déclinent la plupart du temps trois grands postes :

  • Le Directeur financier. Aussi appelé Directeur Administratif et Financier (DAF), il supervise la bonne marche financière de l’entreprise. Gérer les sources de capitaux, préparer les budgets, contrôler la trésorerie, optimiser la fiscalité… Tout cela est de son ressort. C’est à lui que les comptables rendent des comptes.
  • Le Directeur marketing. Formulé simplement, son travail est d’accélérer les ventes d’une entreprise. Cela passe par des fonctions aussi variées que la publicité (décider de que dire, et d’où le dire), les relations publiques, la vente (comment motiver les vendeurs ?), etc.
  • Le Directeur de production. Il supervise l’ensemble de la production d’une entreprise. C’est souvent le « technique » de l’équipe dirigeante, surtout dans les entreprises à forte composante industrielle. Il a sous sa responsabilité des responsables de sites (usines, entrepôts, etc.), des responsables logistiques (ou supply chain) et des responsables achat (car c’est aussi un des soucis des entreprises : comment acheter moins cher ?).
  • D’autres fonctions, comme les ressources humaines ou l’informatique, sont nécessaires au fonctionnement de l’entreprise.

Enfin, sachez qu’environ la moitié des élèves qui sortent des écoles de commerce n’est pas employé dans une entreprise classique, mais dans des cabinets qui « prêtent » les fonctions précédemment décrites aux grandes entreprises, pour des tâches qu’elles n’ont pas le temps ou la capacité de faire faire en internet. Ainsi, vous pourrez aussi travailler dans un cabinet d’audit (qui valide les comptes des entreprises, par exemple KPMG ou Ernst & Young), une agence de publicité (qui se charge de l’aspect créatif de la communication, par exemple Ogilvy ou Saatchi & Saatchi), un cabinet de conseil en stratégie (qui assiste les dirigeants dans leurs grandes orientations, par exemple Roland Berger ou le Boston Consulting Group), ou encore une banque (qui prête de l’argent au entreprises et les aide dans l’aspect technique de leurs transactions, par exemple BNP Paribas ou Deutsche Bank). NB : Tous les exemples cités ici sont ceux d’entreprises multinationales, qui ont des bureaux à Paris.


Pour ne jamais manquer un article du blog :
!

***

Retrouvez une méthode clé-en-main pour réussir les écrits en prépa HEC dans le guide Je Vais Vous Apprendre à Intégrer HEC.

Tout sur la préparation de l'oral dans 15 écoles de commerce, depuis HEC, l'ESSEC et l'ESCP jusqu'à SKEMA et France Business School, dans Prépa HEC, d'Admissible à Intégré.

Comments are closed.