Les 1%

Les 1%



Quoi que vous fassiez, ils seront toujours là.

Les 1% sont les élèves qui arrivent prépa déjà plus qu’excellents dans une matière ou une série de matière, et que deux ans de prépa ne suffiront pas à faire tomber de leur piédestal. Vous le savez, ils le savent. C’est l’élève qui boucle son devoir de maths, annales ESSEC 2010, en trois heures et qui a 20/20. C’est le bilingue en allemand, qui discute en khôlle avec son interlocuteur comme si le fait qu’il est en train d’être évalué était de l’ordre de l’anecdotique. C’est l’apprenti économiste, qui lisait le Financial Times dès le berceau, qui s’est perdu en chemin en prépa HEC. C’est la personnalité qui passe naturellement très bien en entretien.

Source : Zirtual.com


Vous pourrez toujours travailler d’arrache-pied, mais aussi appliqué que vous serez, ces 1%, que le talent inné ou acquis a toujours maintenu à flot, garderont une longueur d’avance sur vous.

Les 1% partent certes avec beaucoup d’avantages mais aussi quelques inconvénients :
– En langues, à l’oral, les jurys répètent à qui veut l’entendre qu’il vaut mieux arriver préparé sur ses sujets de thème avec un accent imparfait mais sans faute, qu’excellent dans la langue mais léger sur le fond. Les bilingues désinvoltes y sont, années après années, sanctionnés (ce qu’on peut juger relativement injuste dans une épreuve de langue, mais… pas forcément besoin de savoir dire nettoyeur haute pression ou taille-haie pour réussir dans le commerce)
– Ils gèrent plus difficilement les fatales déconvenues qui jalonneront, quelques rares fois, leur parcours

Surtout, réalisez que ces 1% sont souvent excellents dans une matière, mais pas plus avancés que vous dans les autres, et qu’en revanche leur moyenne générale leur donne un sentiment de sécurité trompeur.

Qu’est ce que ça veut dire pour vous ?

Comme c’est maintes fois répété dans les livres (JVVAIH, chapitre I.3 ; PHDAAI, Partie I), la notation en prépa favorise davantage les élèves « bons partout » que les élèves au profil excellent / moyen.

  • Si vous faites partie des 1%, faites tous les efforts qu’il faut dans les autres matières pour compenser le risque, le jour du concours, d’une déconvenue dans votre matière forte.
  • Si vous n’en faites pas partie, dites-vous le tout de suite : il y’a de fortes chances que vous ne battiez jamais les 1% ; ce n’est pas eux avec lesquels vous êtes en compétition. Oublier toute rancoeur, toute excuse, ou tout découragement : Le meilleur endroit à viser, c’est la place juste en dessous : moins de risque, moins de pression, et potentiellement d’excellentes surprises.

  • Pour ne jamais manquer un article du blog :
    !

    ***

    Retrouvez une méthode clé-en-main pour réussir les écrits en prépa HEC dans le guide Je Vais Vous Apprendre à Intégrer HEC.

    Tout sur la préparation de l'oral dans 15 écoles de commerce, depuis HEC, l'ESSEC et l'ESCP jusqu'à SKEMA et France Business School, dans Prépa HEC, d'Admissible à Intégré.

    Comments are closed.