Quatre conseils (qu’on hésite à vous donner) en prépa HEC (2/2)

Quatre conseils (qu’on hésite à vous donner) en prépa HEC (2/2)



Suite et fin de notre série consacrée aux conseils que vous devez prendre avec précaution. Le premier article traitait des recherches d’annales ou d’exos corrigés sur internet, et de la possibilité de ne pas faire un exo, une recherche, un DM qu’un prof exige. Voici deux autres conseils, que l’élève que vous êtes doit envisager avec un sens critique.

  • Réussir la prépa ne sert à rien. Stricto sensu, et enjeux de redoublement mis à part, il n’y a aucun intérêt à réussir sa prépa. Ce qui compte, vous l’avez deviné, c’est réussir ses concours. La différence n’est pas seulement sémantique : combien de fois vous êtes-vous obsédé par l’obtention d’une note décevante ? Combien de soirées vous êtes-vous couché très en-delà de vos habitudes pour boucler vos révisions du DS qui tombait le lendemain ? Vous devez vous conditionner à voir vos résultats au cours de l’année comme des marqueurs, subjectifs et imparfaits, de l’endroit où vous êtes sur le chemin de l’intégration, et vous en servir pour insister sur vos faiblesses, pas comme régulateur de votre moral ou de votre culpabilité.

    ***

    Pourquoi c’est risqué ? Evidemment, une majorité des élèves qui « réussissent » les concours avaient déjà « réussi » leur prépa. Avoir constamment le souci d’une application irréprochable et développer une force de travail conséquente seront des piliers indissociables de votre réussite.

  • N’écoutez pas trop de conseils. On frise le rhume de cerveau avec ce conseil ! Ce que cela veut dire, c’est que d’une part vous devez être sélectif dans vos sources de conseils (sur quelles bases cette personne se fonde-t-elle pour m’aiguiller ?), mais surtout que vous devrez, dans tous les cas, vous faire votre propre « expérience prépa », sentir par vous-même ce qui marche pour vous, jusqu’à en être intimement persuadé. Ce n’est qu’alors que vous serez réellement efficace : la motivation vient de l’intérieur. Il est humain de vouloir se renseigner préalablement sur tout, mais c’est parfois une excuse pour retarder le plus longtemps sa sortie de la zone de confort. Rien ne vaut l’action.

    ***

    Pourquoi c’est risqué ? Le combat de la prépa est bien plus dur tout seul. Trouver le juste équilibre entre stratégie et action prend du temps.


Pour ne jamais manquer un article du blog :
!

***

Retrouvez une méthode clé-en-main pour réussir les écrits en prépa HEC dans le guide Je Vais Vous Apprendre à Intégrer HEC.

Tout sur la préparation de l'oral dans 15 écoles de commerce, depuis HEC, l'ESSEC et l'ESCP jusqu'à SKEMA et France Business School, dans Prépa HEC, d'Admissible à Intégré.

Comments are closed.